Accueil > Blog > Les vrais bons gestes pour une peau parfaite [ PART 1 ]

Passé 30 ans, le vieillissement cutané devient soudainement moins abstrait lorsqu’apparaissent les premières traces du temps. Il faut dire que, dès 25 ans, de véritables changements s’opèrent sous la peau : nos cellules se renouvellent moins bien et moins souvent, victimes des radicaux libres, ces molécules instables produites par les excès de notre mode de vie (tabac, pollution, graisses, sucres, stress, etc.).

Une peau plus vulnérable

En surface, la couche s’épaissit et la peau devient un peu plus rugueuse et plus sèche la rendant plus vulnérable aux agressions. Dans le derme, les fibroblastes fabriquent moins de collagène, l’élastine se dégrade et se fragmente. La peau s’amincit et devient moins souple. Rides et ridules apparaissent. Le teint devient parfois plus pâle, le rose aux joues s’atténue en raison de la circulation vasculaire qui ralentit aussi. La pigmentation change également ce qui favorise l’apparition de tâches pigmentaires, phénomène qui s’accentue en cas d’exposition répétée au soleil. La sécrétion de sébum est moindre, ce qui altère le film hydrolipidique et rend la peau plus sèche et plus vulnérable.

Préserver son capital

Il est essentiel de prendre deux paramètres en compte. Le premier est le facteur génétique : Ce qui est inscrit sur nos gênes est difficilement modifiable.

Le second paramètre est métabolique : Tous les sept ans (7, 14, 21, 28, 35 ans…), notre métabolisme s’adapte à notre âge. Or, à 35 ans se produit le premier ralentissement hormonal, puis digestif, la qualité et la quantité d’enzymes digestives régressant.

L’alimentation, un rôle clé

Aucune crème ne sera efficace si nous mangeons mal. Notre alimentation permet de changer des milliards de cellules qui ont besoin d’être renouvelées tous les jours, c’est grâce à notre système vasculaire que les nutriments nécessaires (protéines, glucides, lipides, vitamines et minéraux) se déplacent dans l’organisme et nourrissent ainsi toutes les cellules des organes dont la peau, bien évidemment, fait partie.

Mais si le rôle des capillaires sanguins est de nourrir les cellules des organes, l’autre moitié du réseau se charge d’éliminer les déchets et de les transporter vers les organes comme les reins, l’intestin et la peau, capables de les évacuer.

Peau parfaite : Commencer par la détox

Avant tout autre soin, se débarrasser des toxines cutanées va permettre à la peau de retrouver un nouveau souffle. Difficile d’imaginer les quantités de substances toxiques qui s’y accumulent chaque jour (des laboratoires les comptent en milliards !). Elles proviennent des crèmes couvrantes et isolantes, des composés chimiques que l’organisme ne parvient pas à éliminer, des radicaux libres, d’une alimentation trop riche et notamment de la dégradation des protéines… Elles asphyxient l’épiderme et enrayent le mécanisme vital des cellules. Résultat : le teint perd de son éclat et la peau de son élasticité.

Dr Bernard Sillam

Dr Bernard Sillam

Médecin référant chez LAZEO. Diplômé de la faculté de médecine Lariboisière en 1979 le Dr Bernard SILLAM est notamment connu et reconnu pour son expertise en médecine esthétique et son savoir-faire dans de nombreuses techniques, telles que : les traitements anti-âge par injection de botox et par injection d'acide hyaluronique, les traitements amincissants et les méthodes de microgreffe.

Nous joindre

LAZEO Paris
50 avenue Victor Hugo, 75116 Paris

Tél: 01 43 59 10 10

Nos horaires:
Du lundi à jeudi: 9h00 - 19h00
Vendredi: 9h00 - 16h00

LAZEO Londres
8-9 Lambton Place, W11 2SH Londres

Tél: +44 20 7221 2248
www.lazeo.co.uk

S’inscrire à la newsletter

Ces données sont confidentielles. Votre adresse e-mail servira uniquement à l'envoi de nos informations et vous pouvez vous désabonner à tout moment par un simple clic.