Accueil > Blog > Médecine esthétique: L’intérêt de commencer avant 30 ans !

Recourir à la médecine esthétique n’est désormais plus tabou. Contrairement à ce que l’on pense, il n’est n’y dangereux ni contre indiqué de franchir le pas avant 30 ans. Plus tôt on intervient sur un visage, plus les résultats sont naturels et mieux il vieillit.

A quel âge peut-on faire appel à un médecin esthétique ?

Certaines patientes consultent avant 30 ans. Il ne faut pas que la médecine esthétique devienne un acte anodin mais un traitement qui répond à la demande de ceux qui en ressentent le besoin. Chez certains sujets, les signes de vieillissement peuvent se manifester vraiment tôt et être très mal vécus. Dans ce cas, il n’y a pas de raison d’attendre pour intervenir. En commençant les procédures esthétiques jeune, les techniques sont plus douces et plus légères et ont un rendu plus naturel.

Quel est l’un des premiers traitements préconisé ?

Il est intéressant de commencer par des traitements de surface qui améliorent la qualité de peau. Un peeling superficiel va stimuler le renouvellement cellulaire et ainsi rendre au teint son éclat. Le visage semble alors retrouver une certaine fraicheur. Souvent fumeurs ou fumeuses, les jeunes adultes ont la peau terne, il est judicieux de compléter le peeling avec une injection de vitamines antioxydants. En prime, ils stimulent la synthèse de collagène. Nous proposons des traitements avec un protocole simple, nécessitant peu de séances, à refaire une fois par an environ.  Pour les peaux très sèches, la nouveauté en vogue se nomme les skinboosters: une injection d’acide hyaluronique en nappage sur l’ensemble du visage restaure une hydratation en profondeur.

Les injections, pour quoi faire ?

Il est fréquent que les jeunes femmes ou jeunes hommes présentent un sillon naso-génien marqué. C’est à dire que que ces petites rides sont visibles même au repos. Egalement, les rides du lion qui se situent entre les yeux peuvent apparaître assez tôt. Nous traitons toutes ces fractures cutanées avec de faibles doses de toxine butolique. L’opération est à renouveler chaque année.

Les cernes représentent, eux aussi, un bon motif de consultation. Ils donnent au visage un air fatigué en permanence. Dans ce cas, nous les corrigeons avec un acide hyaluronique très fluide. La dose est la même que chez une patiente plus mature, on se limite seulement à l’injection du cerne.

Au niveau de la bouche, il y a différentes raisons d’intervenir. La première concerne les bouches très fines, dont la lèvre rose est complètement déshydratée, craquelée, « blanchie ». Dans ce cas, le médecin injecte quelques gouttes d’un acide hyaluronique non volumateur (Emervel Classic, Restylane) qui va permettre à la muqueuse de retrouver sa couleur naturelle. On a pu observé aussi une légère altération du contour, avec la présence de fines ridules. On les traite avec de toutes petites doses d’acide hyaluronique dans la lèvre rose, afin qu’elles ne creusent davantage.

Dr Bernard Sillam

Dr Bernard Sillam

Médecin référant chez LAZEO. Diplômé de la faculté de médecine Lariboisière en 1979 le Dr Bernard SILLAM est notamment connu et reconnu pour son expertise en médecine esthétique et son savoir-faire dans de nombreuses techniques, telles que : les traitements anti-âge par injection de botox et par injection d'acide hyaluronique, les traitements amincissants et les méthodes de microgreffe.

Nous joindre

LAZEO Paris
50 avenue Victor Hugo, 75116 Paris

Tél: 01 43 59 10 10

Nos horaires:
Du lundi à jeudi: 9h00 - 19h00
Vendredi: 9h00 - 16h00

LAZEO Londres
8-9 Lambton Place, W11 2SH Londres

Tél: +44 20 7221 2248
www.lazeo.co.uk

S’inscrire à la newsletter

Ces données sont confidentielles. Votre adresse e-mail servira uniquement à l'envoi de nos informations et vous pouvez vous désabonner à tout moment par un simple clic.